Aller au contenu

PROCHAINE CONFÉRENCE

« Le pôle d’archives de Bayonne et du Pays Basque :
découvrir ses archives et ses fonds »
par Madame Nathalie Rebena du Service départemental des archives

Mardi 26 avril 2016 à 14h.30
Salle d’honneur de la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port

ENTRÉE LIBRE

   Le pôle d’archives de Bayonne et du Pays basque est ouvert au public depuis juin 2010.
Régulièrement utilisé par des membres d’associations, des professionnels, des universitaires et des particuliers, il demeure cependant un site que de nombreuses personnes n’osent fréquenter par simple méconnaissance de ses ressources et des services qu’il peut rendre.
Or, ce service départemental est ouvert à tous !
On y conserve précieusement les archives départementales des collectivités territoriales et des services d’état, des fonds iconographiques et des archives privées du Pays basque.Cette conférence vous permettra de découvrir, de manière synthétique et compréhensible, les fonds déposés ou versés, les sites internet utiles, les inventaires et les archives numérisées en ligne, qu’il s’agisse d’ archives départementales, communales, hospitalières ou privées….
Elle s’adresse au public le plus large, que vous soyez néophyte en ce domaine ou au contraire familier des centres d’archives.

UNE OCCASION A NE PAS MANQUER ! VENEZ NOMBREUX !

 

Conférence

A noter sur votre agenda, la 1ère conférence de 2016 :
Samedi 26 mars à 17 heures
Salle d’honneur de la mairie de Saint-Jean-Pied-de-Port

Archéologie pastorale du massif d’Urkulu-Orion :
Inventaire et Recherches »
par M. Eric Dupré

Ce projet collectif de recherches de l’équipe d’Arkeo-Ikuska, du Centre de Recherches et d’Études Scientifiques du Pays Basque IKUSKA, porte sur l’anthropisation et la dynamique spatiale des environnements humains des montagnes de Cize.
En 2013, l’équipe d’Arkeo-Ikuska, menée sous la responsabilité d’Eric Dupré, a initié un travail d’inventaire diachronique des anciennes structures agropastorales du massif d’Urkulu-Orion entre les vallées d’Arnéguy et de la Nive de Béhérobie. Ce travail a été reconduit en 2014 et 2015. Un certain nombre de rapports de prospection et de découvertes ont été communiqués au service Régional d’Archéologie d’Aquitaine (DRAC Bordeaux).
L’ensemble du massif Urkulu-Orion fut prospecté à partir des crêtes de Garateme au nord, de Château-Pignon à l’ouest et du polje d’Idopile à l’est. Un travail similaire a été réalisé de l’autre côté de la frontière en Navarre en collaboration avec un équipe de la Sociedad de Ciencias de Aranzadi (Donostia). Ce sont au total environ près de 270 structures qui ont été inventoriées. Elles s’échelonnent diachroniquement sur le temps long depuis la Protohistoire jusqu’à la première moitié du XXe siècle.
Ce travail d’inventaire a été suivi par un travail d’analyse archéologique et d’analyse spatiale des structures inventoriées afin de cerner la dynamique de l’anthropisation de ce massif montagneux.

Nous comptons sur votre présence – Entrée libre.

Conf_2_2016_Dupré-AVN